Pour une maîtrise des prix : Le prix du gasoil maintenu à 600 F pour 03 mois

0
175

Pendant les trois prochains mois, le gasoil ne connaîtra pas d’augmentation de prix dans les stations services. Il sera vendu au prix de 600F CFA. Le ministre d’État en charge de l’économie et des finances, Romuald Wadagni l’a souligné lors du débat public de la télévision nationale ce dimanche 03 avril 2022 sur le thème, « Le Bénin face à la cherté de la vie ».

Pas d’augmentation de prix pour le gasoil ; et ce, pendant trois mois. C’est l’une des mesures prises par le gouvernement du président Talon pour faire face à la cherté des produits. Selon le ministre d’État, c’est le principal carburant que les transporteurs utilisent pour amener les marchandises des champs vers les marchés, et sur les différents chantiers.
Romuald Wadagni a expliqué les mesures prises par le gouvernement pour éviter la surenchère sur les produits importés. A l’en croire, le gouvernement ayant constaté que les prix allaient augmenter a pris le contrôle du prix des hydrocarbures. Dans ses explications, il apprend que lorsqu’on importe les produits à Cotonou, pour qu’ils soient disponibles dans les autres régions du pays, il faut s’assurer que le transport ne vienne pas surenchérir le coût.
Dès le mois de juin, le gouvernement va continuer à réguler le coût des hydrocarbures et à subventionner jusqu’à 5 milliards par mois, le coût d’accès pour le gasoil et l’essence à la pompe, a-t-il annoncé. Pour le ministre, si une telle décision n’avait pas été prise, ça allait être très difficile, notamment pour les transporteurs. Ce qui, selon lui, allait augmenter les coûts.
Pour ce qui concerne la production locale, Romuald Wadagni a rappelé que depuis le 16 juin 2021, le gouvernement a pris des mesures pour éviter la sortie incontrôlée des produits agricoles sur le territoire national.
Au regard des actions entreprises, l’on ne devrait pas selon le ministre, accuser le gouvernement de ne rien faire pour empêcher la crise. « On a vu la crise venir et on s’est ajusté pour baisser l’impact de la crise », a soutenu l’argentier national. Il s’agit d’une crise mondiale qui impacte tous les pays. Le gouvernement essaie de baisser les conséquences, les effets sur la population, a fait savoir le ministre.

F. A. A.