Présidentielle 2021: Kohoué-Agossa veut restaurer la confiance au peuple

0
201

Le duo Corentin Kohoué – Iréné Agossa, candidat à la présidentielle du 11 avril 2021 présente un programme d’actions dont le but est de « Restaurer la Confiance pour que le peuple s’exprime ! ».
Le Programme d’actions du duo du mandat de la transition repose sur 16 axes. Corentin Kohoué et Iréné Agossa ont fait des propositions dans les domaines de l’artisanat, la culture, le tourisme, le sport, l’éducation, l’économie, les relations internationales et la diplomatie ; l’agriculture, la santé, la décentralisation et la déconcentration ; le numérique, la sécurité et la défense.
Selon le duo présidentiel, le Plan d’Urgence pour la Restauration de La Confiance aura une durée moins courte que le mandat de 5 ans. « C’est dire que nous ne conduirons pas à terme le quinquennat que le peuple béninois s’apprête, en Avril 2021, à nous offrir. Nous rendrons le tablier après l’organisation des élections générales inclusives, libres et transparentes que nous proposons et qui permettra de mettre en place un Parlement réellement représentatif de la volonté du peuple souverain, cœur de toute démocratie », peut-on lire dans le document du duo.
En ce qui concerne l’axe ‘’L’état de droit, démocratie et paix’’, le duo très attaché au « contrat social » de 1990, (Constitution du 11 décembre 1990), prévoit convoquer dès 2022 une Conférence Nationale de Restauration, organiser une élection référendaire en 2022 et les élections générales en 2023.
« En 2023, nous appellerons les compatriotes béninoises et béninois aux urnes pour élire leurs représentants dans les gouvernements locaux ou collectivités locales, leurs représentants à l’Assemblée Nationale et leur(s) dirigeant(s) au sommet de l’Etat », ajoute le duo présidentiel Kohoué-Agossa.
L’organisation des élections générales permettra selon le duo « de rétablir l’équilibre des différents pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire, de manière à ce que l’un ne devienne pas l’extension de l’autre pour qu’on n’assiste plus au micmac institutionnel entretenu au service d’un individu et d’un clan, au détriment du peuple ».
A.A.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here