Prise en charge des personnels en missions commandées : Une justice faite aux soldats béninois

0
163

La loi portant régime de prise en charge et de protection des personnes victimes en missions commandées transmise, mercredi 25 mai 2022, aux députés de la 8è législature pour examen et vote permet de corriger l’injustice faite aux personnels des forces armées.
De la somme symbolique payée aux ayants-droit en guise de frais d’obsèques de leurs proches, les victimes tombées sur les théâtres d’opération bénéficient désormais d’une prise en charge. C’est à travers le projet de loi portant régime de prise en charge et de protection des personnes victimes en missions commandées qui a été transmise à l’Assemblée nationale à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 25 mai 2022.
La protection couvre les personnels civils impliqués dans les missions de sécurisation et de défense et y ayant perdu la vie ainsi qu’une reconnaissance nationale à travers des avancements à titre posthume.
La prise en charge bénéficiera aux personnels militaires des Forces armées béninoises blessés, décédés ou portés disparus à l’occasion des opérations susvisées ou leurs ayants droits ; aux personnels des Forces de sécurité publique et assimilés blessés, décédés ou portés disparus dans les mêmes types d’opérations ou leurs ayants droit ; aux civils blessés, décédés ou disparus impliqués ou associés par les Forces armées béninoises auxdites opérations ou leurs ayants droits ; les ayants droit des victimes enregistrées au cours des missions extérieures dans le cadre des accords bilatéraux ou multilatéraux lorsque lesdits accords ne prévoient pas une mesure de prise en charge.
Cette loi apparaît comme une justice faite aux soldats.
Dans un contexte sécuritaire fait d’attaques de groupes armés, le vote de la loi viendra doper le moral des troupes au front.
M. M.