Programme Spécial pour l’Insertion dans l’Emploi : Les inscriptions s’ouvrent le 1er juillet 2020

0
186

Initié par le président Patrice Talon, le Programme Spécial pour l’Insertion dans l’Emploi (PSIE) a été officiellement lancé le lundi 15 juin 2020 en présence des ministres Romuald Wadagni, Adidjatou Mathys et Modeste Kerekou et des représentants des organisations du secteur privé. Les inscriptions s’ouvrent le 1er juillet 2020 sur la plateforme digitale du programme www.psie.bj.
Sur initiative du président Patrice Talon, chaque année 2000 jeunes diplômés seront recrutés et placés dans des entreprises privées ou publiques, sur une période de deux ans. Les bénéficiaires pourront se faire recruter à l’issue de la période d’insertion ou voler de leurs propres ailes dans l’auto emploi.

Selon la présentation faite par Achille Houssou du Bureau d’Analyse et d’Investigation (BAI) de la Présidence de la République, le programme vise à améliorer l’employabilité des bénéficiaires du Programme en vue de leur insertion professionnelle durable dans les nouveaux postes d’emploi créés, grâce aux actions d’immersion et d’encadrement. Il permet aussi de soutenir financièrement la prise en charge totale des salaires des titulaires des nouveaux emplois créés par les entreprises dans le cadre du programme.

Le programme prend en compte les secteurs et branches d’activités à savoir : l’agriculture, l’industrie de transformation de produits agricoles, les TICs, la production de matériaux de construction, les énergies renouvelables, l’assainissement, l’aménagement, le textile et la confection, les services (tourisme, hôtellerie, restauration, microfinance).
Entièrement financé sur le budget national
D’un coût global de 38.662.625.117 FCFA, le PSIE est financé sur le budget national et va impacter 8 000 bénéficiaires sur 5 ans (2020-2024).

L’État va prendre en charge le paiement à 100% des salaires et charges associées des employés bénéficiaires du programme (salaire de base, accessoires et charges sociales) pendant un an correspondant aux douze premiers mois d’immersion en entreprise.

Durant la seconde année, il sera question d’une prise en charge partielle par l’Etat à travers le paiement des charges sociales et fiscales (VPS, IPTS et CNSS) au titre des salaires des allocataires dont il bénéficie. Les salaires nets des allocataires seront payés par l’entreprise bénéficiaire.

L’Etat se chargera également d’apporter « tout au long de la période d’immersion (avant, pendant et après), un accompagnement aux bénéficiaires pour le développement personnel et professionnel nécessaire à une meilleure autonomisation et une bonne intégration sur le marché du travail » et d’assurer le suivi du déroulement du programme.

La rémunération salariale retenue est de 100.000 FCFA pour les titulaires d’un Bac professionnel ; 150.000 FCFA pour le niveau Bac + 2 ; 175.000 FCFA pour les Bac +3/4 et 250.000 F CFA pour le niveau Bac + 5.
Conditions d’éligibilité au programme
Le candidat au Programme Spécial pour l’Insertion dans l’Emploi (PSIE) doit être de nationalité béninoise et titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur (BAC professionnel, BTS ou DUT, LICENCE prof ou DTS, MASTER ou Ingénieur).

Agé de 18 à 40 ans au 31 décembre de l’année de la demande, il doit être immédiatement disponible et s’inscrire sur la plateforme digitale du PSIE.

Pour le compte de l’année 2020, les inscriptions s’ouvriront le 1er juillet 2020 sur la plateforme digitale du programme www.psie.bj.
Selon les ministres présents à la séance de lancement, le gouvernement reste ouvert à toutes suggestions des organisations d’entreprises du secteur privé visant l’amélioration dudit programme.

Le Conseiller Spécial du Président de la République, Johannes Dagnon n’a pas manqué de remercier les représentants des organisations d’entreprises du secteur privé, de leur intérêt pour le programme et de leurs apports tout au long de son processus d’élaboration.
A.A.A.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here