Projet d’aménagement de Parking à Ganhi : Les locataires sommés de libérer le ‘’Jardin OPT’’

0
133

Dans le cadre de la reconstruction du marché de Ganhi, le gouvernement béninois a prévu l’aménagement d’un Parking dans la zone commerciale. Le Jardin OPT à Ganhi a été identifié pour le projet. Les locataires qui y sont depuis des années doivent libérer les lieux. Ne sachant pas à quel saint se vouer, ces derniers espèrent être relogés à la fin de l’opération.
Mi-mars 2021, les locataires du ‘’Jardin OPT’’ à Ganhi ont reçu une lettre portant objet ‘’Préavis rupture contrat de location’’ de l’administrateur provisoire de la Société Nationale de Commercialisation des Produits Pétroliers (SONACOP), Comlanvi Alain Honou. Les locataires sont sommés de libérer les lieux dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’aménagement d’un parking. L’espace concerné, situé devant l’Office des Postes et Télécommunications est un domaine de la SONACOP.
Selon l’administrateur provisoire, ce projet d’aménagement de Parking répond au besoin de stationnement dans la zone commerciale. Depuis deux mois, aucune information complémentaire n’est parvenue aux locataires. « Nous sommes tous dans ce souci. Je crois que tout le monde a reçu la lettre dont il est question. Aucun délai n’a été notifié aux locataires. Notre souhait est que l’Etat puisse nous trouver un autre endroit pour qu’on puisse continuer nos activités de vente », a déclaré un revendeur.
Pour un gérant de pressing, tous ceux qui sont installés sur l’espace doivent libérer les lieux. « Nous payons chaque fois le loyer et l’impôt. Je ne connais pas encore mon sort. La plupart des gens qui ont loué cet espace ont des boutiques. A l’heure actuelle, nous ne savons pas si nous serons relogés », a-t-il ajouté.
Les locataires rencontrés sur les lieux souhaitent vivement que ce projet tienne compte du volet relogement pour le bonheur de tous. Une première demande de certains locataires pour rencontrer l’administrateur provisoire n’aurait pas abouti. Ils envisagent de mener d’autres démarches pour avoir la satisfaction de leurs doléances.
Akpédjé Ayosso

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here