Projet de budget exercice 2020: 91 milliards FCFA pour les infrastructures et transports

0
165

Le Ministre des Infrastructures et des Transprts, Hervé Hêhomey était, mardi 26 novembre 2019, devant la Commission des Finances de l’Assemblée nationale pour présenter le projet de budget exercice 2020 de son département.
Le budget prévisionnel 2020 est évalué à 91 milliards 485 millions FCFA pour les infrastructures et les transports.
Le budget prévisionnel se décompose en fonctionnement à raison de 3 milliards 691 millions FCFA et en investissement à 87 milliards 793 millions FCFA.
Le ministre des transports informe que « C’est un budget essentiellement d’investissement. Dans ce budget, il est prévu la poursuite de tous les projets du Programme d’Actions du gouvernement (PAG) que nous avons déjà engagés. Nous allons lancer de nouveaux projets. Comme vous le savez, il y a certains projets phares qui sont attendus et dès l’année prochaine, les gens seront comblés ».
« Le gouvernement a également entrepris un vaste programme d’entretien routier que nous allons poursuivre. (…) dans le PAG, nous avons prévu certains projets phares comme l’Aéroport de Glo-Djigbé pour lequel nous avons commencé la phase de dédommagement des populations qui étaient sur le site », a indiqué Hervé Hêhomey. Le ministre assure que tout avance normalement. « Ceci se passe très bien et nous estimons que d’ici la fin de cette année, nous allons terminer avec cette phase et envisager la suite pour l’année prochaine. Les études de ce projet sont très avancées et nous allons espérer le démarrage pour l’année prochaine », a-t-il ajouté. Hervé Hêhomey parle aussi des autres chantiers phares programmés pour l’année 2020. « Nous avons également le contournement nord de Cotonou qui est un autre projet phare du Gouvernement et sur lequel les Béninois nous attendent. Ce projet fera l’objet d’une étude approfondie (…). Au-delà de ces grands projets phares, il y a le projet de route Sèmè-Podji/Porto-Novo avec le pont que nous allons réaliser sur la lagune de Porto-Novo, un projet qui tient à cœur au Gouvernement. Il y a la route cotonnière Djougou-Pèhunco-Kérou-Banikoara. Par ailleurs, il y a certains ouvrages que le Gouvernement a commencé par approuver, certaines routes qui étaient en chantier et dont les travaux seront poursuivis. Au niveau de l’Aéroport de Cotonou, il y aura des travaux de rénovation pour l’aviation civile béninoise ».
Le ministre des infrastructures confie que « Les députés étaient très intéressés par notre budget parce qu’il concerne tout le pays et impacte toutes les régions du pays. Il n’y a pas cette commune là où nous n’avons pas d’intervention à faire».
‹‹ Je les ai trouvés très intéressants en ce sens qu’ils nous font même des propositions. Ils ont parlé des postes de péage que nous allons bientôt généralisés avec la création de la Société des infrastructures routières du Bénin. Plusieurs routes deviendront à péage. Ils ont émis le souhait de voir l’entretien routier s’améliorer parce qu’il y a un lien entre les entretiens routiers et les ressources pour cet entretien. Les ressources, nous les tirons au niveau des postes de péage. Il va y avoir une étude pour définir la localisation des postes de péage. Nous avons besoin d’avoir des routes qui sont en état de praticabilité en toutes saisons et à tous moments de l’année (…)», a expliqué le ministre.
G.A.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici