Projet de construction du Pipeline Bénin-Niger: Le premier navire transportant les matériaux déjà à Cotonou

0
2122

Le ministre de l’eau et des mines, Samou SEIDOU ADAMBI, et son homologue des transports, Hervé HEHOMEY étaient dans l’enceinte du Port autonome de Cotonou (PAC) dans l’après-midi de ce jeudi 27 février 2020. Les deux membres du gouvernement sont allés constater les opérations de déchargements du navire Saga qui transportait 164 km de tuyauterie et divers matériels et matériaux destinés au projet Pipeline Bénin Niger. Son contenu est évalué à 17.000 tonnes.
Il est le premier d’une série qui déversera au port de Cotonou, un total de 500.000 tonnes de marchandises.
Selon le ministre de l’eau et des mines, l’accostage du navire Saga est une réponse à ceux qui se demandent « à quand le démarrage du projet ».
D’ici les semaines à venir, informe-t-il, les navires vont se succéder à Cotonou.
Il a souligné que son collègue des transports a pris toutes les dispositions afin que le PAC soit le port de passage pour l’ensemble du fret.
A en croire le ministre Séïdou ADAMBI, les travaux auraient pu être lancés au mois de mars, n’eût été l’apparition surprise du coronavirus qui, selon lui, va retarder de deux mois environ, le démarrage effectif des travaux au Bénin. « Toutes les dispositions sont prises afin que les navires qui vont débarquer au Port autonome de Cotonou puissent accoster et être déchargés à temps », a-t-il rassuré.
M. ADAMBI a précisé que les aires de stockage dans les différentes communes sont en préparation, et dans ce cadre les maires des communes concernées sont invitées à une séance de travail la semaine prochaine à Cotonou.
Le navire Saga a accosté à Cotonou le dimanche 23 février 2020 aux environs de 16h30.
Le pipeline Bénin-Niger est un projet de construction et d’exploitation d’un système de transport des hydrocarbures par pipeline sur le territoire béninois. Plus de 3000 agents seront recrutés au cours de la phase de construction qui va durer deux ans. 500 emplois permanents seront être créés jusqu’à la fin de la phase d’exploitation de l’ouvrage, prévue pour durer 40 ans.

F. A. A.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici