Projet de Sédentarisation des troupeaux Ruminants (ProSeR) : La BOAD accorde au Bénin un financement de 17,5 milliards FCFA

0
291

Le Président du Conseil d’Administration de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), Serge EKUE et le ministre d’Etat en charge de l’économie et des finances, Romuald WADAGNI ont procédé, ce mardi 21 juin 2022, à la signature de l’accord de financement de la phase 2 du Projet de Sédentarisation des troupeaux Ruminants (ProSeR). 17,5 milliards FCFA, c’est le montant que vient d’accorder la BOAD au Bénin pour la réalisation de la seconde phase du ProSeR. Plusieurs autres projets d’envergure ont été également financés au cours de la cérémonie qui a eu pour cadre le ministère de l’économie et des finances.

Le Projet de Sédentarisation des troupeaux Ruminants (ProSeR) s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique de développement du Secteur agricole (PSDSA). C’est l’un des projets phares du PAG. Il vise l’amélioration des productions animales et la gestion rationnelle des exploitations. Le projet est scindé en deux phases.

La première phase du ProSeR a porté sur l’installation d’un campement pilote pastoral sur 1000 ha ; la mise à niveau de 07 fermes pilotes privées de 20 ha chacune ; la mise en place de 02 banques semencières de 10 ha à Boko et Semiondji ; l’appui à 20 promoteurs pour la promotion de fourrage à but commercial ; et la libération et la sécurisation de 20.000 ha de terres au profit des agro-éleveurs pour la production fourragère. Elle a été financée à hauteur de 10 milliards de francs CFA par la BOAD.

La 2ème phase dont la signature d’accord a eu lieu ce mardi 21 juin portera sur 17,5 milliards de francs CFA. Elle permettra l’aménagement de 126 Campements Pastoraux à Renforcer (CPR) ; la sécurisation de 36.300 ha au profit d’agro-éleveurs individuels ; la production fourragère de 16.220 ha au profit de 1.370 éleveurs et des 126 CPR (20 ha par CPR) ; et l’enrichissement de 3.780 ha de pâturages naturels au profit des CPR (30 ha par CPR).

 

Les autres projets financés par la BOAD

Outre le ProSeR, la BOAD a également accordé une avance de fonds de 300 millions de francs CFA pour le financement des études de faisabilité du projet de construction de la route Savalou-Abomey (88 Km), et de la bretelle de 5 Km puis d’un pont sur le fleuve Azokan ; une avance de fonds de 500 millions de francs CFA pour la réalisation des études de faisabilités du Programme National d’Aménagement des Pistes Rurales (1ère tranche de 1.000 Km) ; et une avance de fonds de 500 millions de francs CFA pour la réalisation des études de faisabilité du Programme National d’Aménagement des Pistes Rurales (2ème tranche de 1.000 Km).

Dans l’interview accordée à la presse, le Président du Conseil d’Administration a souligné que le Projet de Sédentarisation des troupeaux Ruminants est un secteur clé du plan stratégique de la Banque Ouest-Africaine de Développement.

Les accords de financement selon Serge EKUE, attestent de la collaboration entre l’institution financière et la République du Bénin. Il a évoqué entre autres projets, la Zone industrielle de Glo-Djigbé-Zè (GDIZ), des études de faisabilités et le secteur de l’énergie.

La signature des accords de financement atteste du soutien de la République du Bénin à l’ensemble des activités de la Banque Ouest-Africaine de Développement, a-t-il ajouté évoquant quelques secteurs dans lesquels la banque investit au Bénin.

« Nous sommes impliqués, que ce soit dans le secteur public comme dans le secteur privé, dans des sujets d’infrastructures, d’énergie, d’agriculture, de tourisme, et d’habitat et surtout d’habitat social. Le dernier sujet, c’est le sujet de santé et d’éducation », a expliqué le Président du Conseil d’Administration.

 

 

Les engagements de la BOAD au Bénin

 

L’ensemble des engagements de la BOAD au Bénin, informe Serge EKUE, sont estimés à près de 900 milliards de francs CFA. A la date d’aujourd’hui, les projets financés par l’institution qu’il préside, sont également estimés à 320 voire 330 milliards de francs CFA.

Selon M. EKUE, l’essentiel à ce stade concerne le secteur public. « Nous avons vocation à nous développer de plus en plus en faveur du secteur privé qui prendra le relais des investissements très importants qui ont été mis en place par la puissance publique », a-t-il confié.

Le Président du Conseil d’Administration de la BOAD et la délégation qu’il conduit effectuent une visite au Port autonome de Cotonou (PAC) dans l’après-midi de ce mardi 21 juin. La délégation va se rendre également ce mercredi 22 juin sur le site de la GDIZ.

 

F. A. A.