Qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo : Sans subventions depuis 2019, l’athlète Agonkouin sort de son mutisme

0
292

A moins de quelques semaines des qualifications pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) certains athlètes béninois n’ont reçu aucun soutien financier afin de se préparer convenablement. C’est le cas notamment de Georges Agonkouin, skateboarder professionnel, représentant le Bénin dans la catégorie du skateboard pour les qualifications des JO Tokyo 2021.
L’athlète de skateboard Georges Agonkouin n’a reçu depuis 2019, aucune subvention malgré les courriers officiels en date des 10 septembre 2019, 13 mai 2020 et 10 décembre 2020. Il n’a eu droit qu’à des explications changeantes et des excuses de plus en plus incohérentes.
Mieux, plusieurs médias ont cité le nom de Georges Agonkouin en tant que bénéficiaire de la dernière subvention (24.000 dollars soit plus 13 000 000 de FCFA de l’Association des Comités nationaux olympiques). Ces fonds auraient été mis à la disposition de certains athlètes béninois susceptibles de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. L’objectif était d’aider ces athlètes à se préparer pour la compétition.

Le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) a organisé le 17 décembre 2020, une remise de fonds aux athlètes retenus. Georges Agonkouin aurait reçu 2000 dollars selon certains médias. A l’en croire, il n’a reçu aucun kopeck. Tous les membres du Comité National Olympique Béninois sont-ils informés de cette situation qui dure depuis 2019 ?
La prochaine compétition qualificative est dans quelques jours. Georges Agonkouin ne peut ni s’entraîner correctement, ni voyager. « La seule chose que je demande, c’est de pouvoir pratiquer mon sport normalement et représenter mon pays avec dignité. Il est triste qu’une qualification olympique se joue à cause de subventions non distribuées. Malheureusement, je ne peux subvenir à tous mes frais avec de simples courriers officiels (…) », se désole-t-il.

Deuxième du continent africain, l’athlète béninois espère un bon dénouement de la situation. « Tout est encore possible mais le temps presse et les choses doivent bouger rapidement. Mieux que des excuses, j’attends de réelles actions. J’en appelle de toute urgence à toutes les personnes pouvant débloquer cette situation rapidement et même s’il le faut le président de la République, Son Excellence Monsieur Patrice Talon », a-t-il confié.
A.A.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here