Revalorisation des salaires : « Les retraités pensent que le Smig doit être à 100.000 F au moins » (Issè Iko)

0
184

Une rencontre entre le Chef de l’Etat Patrice Talon et les syndicats sur la revalorisation des salaires des travailleurs est prévue pour ce mardi 26 avril 2022. Dans un entretien accordé au journal Matin Libre, l’ancien secrétaire général de la Confédération des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb) Paul Issè Iko propose un Smig de 100.000 FCFA.

« Les retraités pensent que le Smig doit être à 100.000 F au moins aujourd’hui. Maintenant nous, notre pension il faut l’augmenter, l’affecter d’un coefficient peut-être 2, peut-être 2,5 ou négocier pour savoir quel coefficient affecter à notre pension. Si on revalorise les salaires des travailleurs en activité et que ce soit un indice qu’on affecte, il faut qu’on nous affecte aussi le même indice, nous les retraités », a déclaré Paul Issè Iko, qui a créé un syndicat des enseignants retraités.

Le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (Smig) au Bénin est à 40.000 FCFA au Bénin. L’ex-Secrétaire général de la Confédération des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb) souhaite un complément de 60.000 FCFA au moins. Paul Essè Iko a aussi affirmé que l’Etat doit aux enseignants retraités des rappels pour l’augmentation de la revalorisation salariale de 1.25.

« Quand M. Talon est venu au pouvoir, nous l’avons rencontré et nous le lui avons dit. Donc il reste de 1,25 pour 2016 ; nous n’avons pas reçu ça (…). Le rappel de 2011, on ne s’est pas entendu là-dessus mais pour 2016 on s’est entendu et on nous a dit : « On va vous payer ». Et puis après, on nous dit non : ‹‹ c’est la Covid-19 qui nous empêche de vous payer », informe-t-il. Paul Essè Iko réclame le rappel des 1.25 pour 2016.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here