Revue du secteur de l’Energie au Bénin: La dépendance de l’étranger réduite à près de 60%

0
1067

La revue de la gestion du secteur de l’énergie, exercice 2018 s’est déroulée ce vendredi à Cotonou. Présidée par le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou, elle a été axée sur le thème « Visibilité du secteur de l’énergie au Bénin : Bilan des réformes, performance et perspectives ». La séance s’est déroulée en présence des partenaires techniques et financiers et des acteurs intervenant dans le domaine de l’énergie.
L’objectif visé est d’« Echanger sur les progrès enregistrés dans le secteur de l’énergie et les perspectives, afin de mieux orienter les stratégies et opérationnaliser la mise en œuvre des actions retenues pour le développement du secteur ».
Ladite revue permettra au ministère de l’énergie de disposer des cibles de performance consensuelle à réaliser sur le triennal 2019-2021 et sur une idée plus ou moins précise des conditions critiques à remplir ainsi que des moyens à sa portée.
Pour le ministre Dona Jean-Claude Houssou, ce creuset est une étape importante permettant de faire un arrêt plus que sur l’image pour faire le point avec un regard sans concession sur le secteur. Il salue les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement sans faille au secteur de l’énergie.
« Le droit à l’énergie se positionne aujourd’hui comme un droit indissociable de tous les autres droits fondamentaux de la personne humaine, parce que l’accès à l’énergie conditionne la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme et est le socle de tout développement socioéconomique », a expliqué le ministre.
Ce qui selon lui justifie ce pourquoi le président de la République Patrice Talon et son gouvernement ont fait de ce secteur, un secteur prioritaire et s’efforcent de résoudre durablement le problème de déficit énergétique et de l’offre qu’a connu le Bénin depuis des décennies à travers des actions de diversification des sources d’approvisionnement et surtout d’augmentation de la capacité de production à travers un réseau de transport de distribution moderne, efficient et efficace.
Par ailleurs, le ministre précise que des actions ont été initiées presque dans tous les domaines, suscitant ainsi l’augmentation significative de la capacité propre produite par le Bénin à près de 180 mégawatts. Ce qui a permis au pays de réduire le taux de dépendance de l’électricité à l’étranger qui peut être évalué à près de 60%.
Le directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Bénin, Adrien Hayé, et chef de file des partenaires techniques et financiers, avoue que beaucoup de choses sont faites pour le secteur par le gouvernement. Néanmoins, Adrien Hayé pense que des défis restent à relever pour impacter ce secteur. Il reste persuadé que cette revue est un jalon important qui permet de mesurer tous les ans les avancées obtenues, les impacts engendrés et la qualité des efforts menés.
Le directeur général des ressources énergétiques, Flinso Assan, se réjouit des résultats satisfaisants et permanents enregistrés depuis l’avènement du régime de la Rupture.
G.A.