RIP SALA!

0
90

Il aura fallu trente-six heures pour que les autorités publiques anglaises en soient convaincues. Après des analyses corporelles, elles en sont arrivées à la conviction tard jeudi soir que le corps repêché au Nord de Guernesey mercredi matin était bien celui de l’Argentin Emiliano Sala. La fin d’un drame qui avait ému le monde du football et aura trouvé son origine dans la nuit du 21 janvier. Date à laquelle le buteur, à peine transféré à Cardiff, avait choisi, le temps de trois jours, de récupérer ses affaires nantaises et de saluer une dernière fois ses coéquipiers. Après avoir pris place dans un avion monomoteur avec son pilote David Ibbotson peu après 20 heures, l’Argentin ne réapparaîtra plus.

Le signal perdu une heure après le décollage, les recherches avaient commencé au large de Guernesey dans la nuit. Et auront duré, dans un premier temps, quatre jours. Après une interruption, elles auront été relancées grâce à la mise en place d’une cagnotte financée par des centaines d’anonymes et des footballeurs professionnels. Les équipes de David Mearns, en charge de cette nouvelle recherche, seront parvenues à localiser l’appareil en quelques heures dimanche matin. Avec un corps à l’intérieur. Mercredi, il a été repêché. Après l’avoir analysé à Dorset, le corps a été transporté ces dernières heures à Bournemouth.

Après des analyses, il a donc été identifié comme appartenant à Emiliano Sala.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici