Sécurité au Bénin : 45 tonnes de cartouches d’armes obsolètes détruites

0
95

Le Bénin a lancé, vendredi 10 juin 2022, au champ de tirs de Dan, la campagne de destruction des armes légères et munitions obsolètes conformément à la convention de la Cedeao adoptée par les chefs d’Etat à Abuja le 14 juin 2006. L’opération s’est déroulée en présence du Directeur de cabinet du ministre de la défense nationale, de la représentante de l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin et de la responsable de l’Ong Mag.
45,015 tonnes de cartouches pour armes portatives ont été détruites par la méthode de brûlage à l’air libre. L’évaluation technique des armureries et dépôt de munitions a été faite sur tout le territoire national ainsi que la mise en conformité des infrastructures de stockage d’armes dans le cadre d’un partenariat entre la Commission Nationale de Lutte Contre la Prolifération des Armes Légères et de petits calibres (Cnlcpal) et l’Ong Mines advisory group (Mag), spécialisée dans les actions de déminage humanitaire.
Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la prévention des explosions inopinées des magasins de munitions et visent à aider le Bénin à assainir ses stocks d’armes et de munitions et réduire les risques d’accidents pyrotechniques. La destruction des armes légères et munitions obsolètes fait partie des priorités du Cnlcpal et est inscrite dans son plan quinquennal 2020-2024, a fait savoir le Colonel Gabin Chahounka, représentant du président de la Cnlcpal, vendredi 10 juin 2022, lors du lancement de la campagne de destruction des armes légères et munitions obsolètes, au champ de tirs de Dan (département du Zou).
Pour le Colonel Sanni Bachabi, Directeur de cabinet du ministre de la défense nationale, 10.000 armes démodées et 400 tonnes de munitions obsolètes encombrent les magasins, selon un recensement commandité par le gouvernement en 2016.
La représentante de l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin, Karen Gustfson De Andrade, s’est réjouie de l’engagement du Bénin à travailler pour faire avancer les objectifs communs de sécurité. Elle a cité par exemple le marquage des armes pour permettre le suivi en cas de perte ou de vol.
Les Etats-Unis s’investissent dans le renforcement des capacités et de l’équipement des forces de défense et de sécurité. C’est à travers la mise en place d’un programme de 14 millions de dollars sur trois ans, a précisé Karen Gustfson De Andrade. A l’en croire, les armes obsolètes et les munitions détériorées constituent un danger pour les communautés. C’est dans cette perspective que les USA consacrent 4,2 milliards de dollars à la destruction des armes conventionnelles dans le monde depuis 1993.
La campagne de destruction des armes légères et munitions obsolètes s’inscrit dans le cadre de la convention de la Cedeao adoptée par les chefs d’Etat à Abuja le 14 juin 2006.
M. M.