Signature de contrats avec les entreprises attributaires : La cité ministérielle et le marché de gros en construction dès février

0
394

Les entreprises attributaires des chantiers de construction de la cité ministérielle à Cotonou et du marché de gros à Abomey-Calavi ont signé leurs contrats de travail, vendredi 15 janvier 2021. Le paraphé des documents s’est déroulé au siège de la Société Immobilière et d’Aménagement Urbain (Simau).
Cité ministérielle et marché de gros, les travaux de construction des deux chantiers démarrent en février 2021. Selon Moïse Achille Houssou, directeur général de Simau, le coût des deux chantiers est de 145 milliards FCFA hors taxes et de172 milliards FCFA toutes taxes comprises.

Projet prévu sur un domaine de plus de 5 hectares, la cité ministérielle prend en compte la construction de 10 bâtiments de six niveaux (R+5) pour un plateau total de 60 000 mètres carrés pour les cabinets ministériels, d’un bâtiment de quatre niveaux (R+3) pour un parking de 500 places au rez-de-chaussée et aux deux premiers étages avec un restaurant de plus de 1000 places au troisième étage.

En ce qui concerne les travaux de construction du pôle agroalimentaire à Abomey-Calavi, ils prennent en compte la construction d’une plateforme agroalimentaire constituée d’un marché physique de gros, d’un abattoir et de bâtiments techniques et administratifs, de deux entrepôts frigorifiques, d’une station de traitement et d’épuration de déchets et un atelier de lavage et autres.

« Nous ferons le nécessaire pour livrer les travaux dans les délais contractuels et la qualité exigés », a confié Grap Idossou, représentant le Groupement Sp-Construction-Comtel Technologie lors de la signature des contrats avec les entreprises attributaires telles que Acc-Sogéa Satom Bénin Sa et le Groupement Sp Construction-Comtel Technologie-Dysjesck.

« Je souhaite que votre engagement reste intact pour que le peuple béninois, dans les 24 prochains mois, puisse réceptionner les travaux », a indiqué José Didier Tonato, ministre du cadre de vie et du développement durable.

M. M.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here