Actualités, Société

La première édition des Rencontres Intergénérationnelles des Médias (RIMs) initiées par le groupe de presse « Educ’Action » dans le cadre du renforcement de la capacité des jeunes journalistes béninois, s’est tenue ce jeudi au siège dudit organe à Cotonou  sous le thème: « chantage et escroquerie au sein de la presse aujourd’hui : comment redorer le blason du journaliste béninois ».

Les Rencontres Intergénérationnelles des Médias, selon les organisateurs, visent à créer une plateforme de rencontres entre les différentes générations de journalistes pour des partages et les échanges d’expériences.

Saluant l’initiative, Jérôme Carlos, l’invité de ce premier numéro des RIMs, a indiqué que « la presse béninoise dans sa globalité n’est pas mal mais on doit aller au-delà de ce qui se fait pour perfectionner le métier ».

Après avoir parlé de son parcours dans le métier, le journaliste chroniqueur Jérôme Carlos a souligné que pour avoir des médias crédibles au Bénin, trois critères s’imposent notamment, « connaître d’abord le métier en tenant compte des tenants et aboutissants, pratiquer le métier et avoir l’éthique et la moral» avant d’ajouter que seules les valeurs du métier peuvent changer mais les principes demeureront tels.

Pour lui, les problèmes auxquels sont confrontés les médias béninois sont liés au manque d’expérience professionnelle, l’achat des organes de presse par les politiciens et les écrits de tous genres contre les opérateurs économiques sur les réseaux sociaux.

Et le président de l’Observatoire de la Déontologie et l’Ethique dans les Médias (ODEM), Guy Constant Ehoumi, de signifier que c’est en échangeant les expériences avec les aînés qu’on tire des leçons pour améliorer ce que l’on fait.

« Les défis de la presse béninoise sont énormes », a martelé Monsieur Ehoumi invitant les professionnels de médias à prendre part à ce rendez-vous mensuel pour partager et échanger en vue d’améliorer la qualité de leurs productions.

Lire la suite sur Agence Bénin Presse