Suppression du parrainage à la présidentielle de 2021 : Ce que dit Orounla de la suggestion de la société civile

0
414

Le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla, répondant aux questions des journalistes ce mercredi 09 septembre 2020, s’est prononcé sur ‘’la mise en parenthèses du système de parrainage’’ telle que souhaitée par la société civile à la présidentielle de 2021 au Bénin.
Selon Alain Orounla, le parrainage résulte d’une réforme. « C’est un critère qui donne tout son sens à la réforme du système partisan, à l’efficacité du système partisan », a-t-il ajouté.

Considéré comme un verrou, le parrainage pour lui, est un « filtre qui fait barrage aux candidatures pléthoriques et fantaisistes ». « Les personnalités qui se sentent en mesure d’aller à l’élection présidentielle sont libres de démarcher les députés et maires pour obtenir ce parrainage », a indiqué le porte-parole du gouvernement.

« Démarcher », précise-t-il, c’est d’entreprendre des démarches et convaincre les élus, de leur conférer ce parrainage. « Les jeux sont ouverts de sorte qu’il me paraît inopportun d’ouvrir un frein sur ce parrainage et de considérer que cette méthode de sélection qui a bien fonctionné dans bien de pays considérés comme démocratiques, […], de vieilles démocraties », a observé le ministre de la communication et de la poste.

Les acteurs de la société civile selon lui, ont bien tort de penser que ce système ne peut pas fonctionner au Bénin.
F. A. A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here