Transport maritime : 12 projets d’infrastructures prévus au Port de Cotonou

0
315

Le ministre des infrastructures et des transports a été reçu sur l’émission ‘’Le Gouvernement en action’’, lundi 20 juin 2022. Hervé Hêhomey a présenté 12 projets d’infrastructures initiés pour métamorphoser le Port Autonome de Cotonou.
Construction d’un nouveau terminal vraquier dénommé le terminal 5 ; reconstruction des quais nord et expansion vers l’ouest du bassin portuaire de 154 mètres ; mise en place d’un accès centralisé couplé avec l’aménagement d’un parc tampon à Zongo ; construction d’une zone logistique portuaire (une innovation qui fera de Cotonou, le 2è port en Afrique après Tanger Med) ; construction d’un poste d’hydrocarbure pour augmenter la capacité de traitement des hydrocarbures ; reconstruction et aménagement du port de pêche qui sera déplacé ; construction du parc logistique du Grand Nokoué d’une capacité de 96.000 m² d’entrepôts à Abomey-Calavi ; construction du Centre des affaires maritimes ; construction d’un bâtiment pour l’activité des vendeuses ; construction d’un hangar attenant au parking tampon ( parking gros-porteurs de Zongo) pour l’amélioration des conditions des acteurs portuaires ; et reconstruction de la clôture du port. Ces douze (12) projets d’infrastructures ont été initiés par le gouvernement au Port Autonome de Cotonou, selon la présentation du ministre des infrastructures et des transports lors de l’émission ‘’Le Gouvernement en action’’, lundi dernier. L’objectif des travaux est de « doubler la capacité actuelle du Port de Cotonou », la faisant passer de 12 millions 300 tonnes de marchandises traitées à 25 millions de tonnes.
« L’année dernière, nous avons traité un peu plus de 12 millions 300 mille tonnes de marchandises. Notre objectif est d’aller à 25 millions de tonnes donc, plus que le double. Avec ces travaux que nous engageons, nous allons plus que doubler la capacité actuelle du Port de Cotonou », a indiqué Hervé Hêhomey.
Considérant l’envergure des projets, l’on se demande si tout cela peut être réalisé avant la fin du second mandat (2021-2026) du président Patrice Talon ?
En réponse à cette inquiétude, le ministre des infrastructures et des transports se veut rassurant. Chaque projet avec ses délais.
Pour le terminal vraquier, en septembre 2024, nous en aurions fini. La reconstruction des quais nord, c’est un travail que nous allons faire par phases. Parce que nous ne pouvons pas bloquer le port pour finir tous les 1.600 mètres linéaires de quai ; nous allons faire ce travail en 5 phases. La dernière phase sera terminée en 2026. L’accès centralisé, c’est très bientôt. Nous avons déjà commencé par utiliser le parking de Zongo. Parallèlement, nous allons continuer les aménagements. Ce qui est fait aujourd’hui n’est pas encore l’ouvrage final. Nous allons traiter le sol, mettre en place un système de vidéosurveillance pour gérer les entrées et sorties de camions à l’intérieur de ce parking, et pour connecter avec le système d’informations portuaire qui permettra « l’appelé » de ces camions. Un camion ne sortira de cette zone tampon que lorsqu’il est appelé pour aller directement charger. C’est déjà le cas aujourd’hui, mais nous allons encore l’améliorer », a promis Hervé Hêhomey.
M. M.