Tribunal d’Abomey Calavi : Après cinq ans de prison, la relaxe pour trois accusés

0
244

Ils sont désormais libres de tous mouvements depuis ce vendredi 11 mars 2022. Eux, ce sont les sieurs Daniel SACLOUNON, Maxime AGBAGAN et Julien DOSSA, accusés d’assassinat et complicité d’assassinat.

Les faits remontent à Octobre 2017. Hounzandji Saclounon, octogénaire, plus connue sous le pseudonyme « Kanta », habitant Adjagbo dans le département de l’Atlantique, a suibi des menaces de mort de la part des sieurs Alfred et Benoît Dossa. Ils la soupçonnaient de sorcière et serait à la base de nombreuses maladies qui frappent leur famille. Pour mettre en œuvre leur menace de mort, Julien et Benoît Dossa ont sollicité Daniel Saclounon et Maxime Agbagan. Le montant proposé pour le crime : 25 000 francs CFA. Dans la nuit du 18 au 19 octobre 2017, ils se seraient introduits dans la chambre de dame Hounzandji et lui ont asséné plusieurs coups selon une version des faits. Grièvement blessée, la vieille dame en succombe, par la suite, à l’hôpital de Zinvié. Interpellés pour assassinat et complicité d’assassinat, les mis en cause nient les faits mis à leur charge et plaident non coupables.

Après débats, le ministère public représenté par le magistrat Noël HOUNGBO SOUROU a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre les accusés. Mais, ils seront acquittés au bénéfice du doute par le tribunal présidé par le magistrat paul FAGNIDE.

Ils ont donc été libérés et retournent en famille après près de cinq ans passés derrière les barreaux.

✍🏻✍🏻✍🏻Jandel Etienne GLESSOUGBE