Un mort et quatre blessés dont trois femmes, c’est le triste bilan de l’affrontement entre un groupe de manifestants qui ont barré la voix mardi à Kilibo, dans la commune de Ouèssè et forces de défense, suite à un appel à manifestation publique de l’opposition, a appris l’ABP de sources concordantes.

Selon les informations, les éléments des forces de défense se sont vus dans l’obligation de riposter, face à l’assaut des manifestants, dont les menaces montaient.

Pendant plusieurs heures, la voie inter-états Cotonou-Malanville est restée barrée, et la circulation accidentellement coupée, à la hauteur de Kilibo, par les manifestants, qui protestent contre « l’exclusion de certains partis d’opposition » aux prochaines élections législatives, pour non-conformité aux nouvelles dispositions en la matière.

Dans l’échaufourée, il a été enregistré le décès d’un paysan âgé de 50 ans environ, et quatre personnes blessées dont trois femmes et un adolescent de 20 ans. Parmi ces blessés, un cas grave a été référé sur l’hôpital de Papané, et les trois autres admis au centre de santé de Kilibo, a confié à l’ABP, le major du centre de santé, José Godjo.

La voie fermée à la circulation depuis 8 h a été dégagée suite à l’incendie mortel intervenu aux environs de 15 heures, at-on rapporté.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici