Une patrouille conjointe sera instituée aux frontières

0
1026

Une rencontre tripartite a lieu ce jeudi à Abuja entre le Bénin, le Niger et le Nigéria. Cette réunion entrant dans le cadre des solutions pour la réouverture des frontières nigérianes a été une occasion pour le Niger et le Bénin de convenir d’une solution. Les deux pays ont décidé de constituer une force de patrouille frontalière avec le Nigéria pour contrôler les activités des passeurs.
Une décision rendue publique dans un communiqué publié à l’issue de la réunion à Abuja jeudi pour parvenir à un accord sur la lutte contre la contrebande. Ce qui a été la raison principale évoquée par le Nigéria pour fermer ses frontières terrestres.
Les autorités d’Abuja avaient fermé les frontières en août dernier en accord avec la Banque centrale du Nigéria (CBN). Les services des douanes avaient en octobre, interdit les importations et les exportations de toutes les marchandises à travers les frontières terrestres.
Les délégations du Bénin et du Niger ont demandé à travers le communiqué conjoint une réouverture immédiate des frontières.
Le communiqué précise que « les délégués se sont mis d’accord sur la création d’une équipe de patrouille frontalière commune comprenant la police, les douanes, l’immigration, la marine et les services de sécurité de l’Etat des trois pays ». Ils s’engagent à veiller à ce que les personnes traversant leurs frontières présentent les documents de voyage enregistrés par la CEDEAO, tandis que les ministres des Finances et du Commerce des différents pays crééront un comité chargé de promouvoir le commerce intrarégional.
Les pays étaient représentés par leurs ministres des Affaires étrangères.
G.A.